Sunday 26 May 2019    

Centraide du Grand Montréal

Lutte à la pauvreté - Le RAPSIM demande des actions majeures pour contrer l'itinérance
Plus de 140 personnes ont participé à un grand forum Pauvreté et itinérance organisé par le RAPSIM le 26 janvier 2016 . Ce forum se tenait à la veille de l'ouverture de la commission parlementaire sur le projet de loi 70, une nouvelle réforme de l'aide sociale.
 
Le RAPSIM a exprimé son opposition à cette menace de nouvelle coupure pour demander au contraire des investissements importants pour lutter contre la pauvreté et, ainsi, prévenir et réduire l'itinérance.

La pauvreté un enjeu majeur

Ce forum a permis de faire le point sur l'impact de la pauvreté sur l'itinérance, de même que sur celui des mesures du gouvernement dans les programmes de réinsertion et ceux en toxicomanie. Le workfare prévu par le projet de réforme de l'aide sociale y a été décrié, pour au contraire demander des mesures incitatives favorisant l'insertion en emploi. En effet, le gouvernement doit retirer son projet de loi 70 et sa menace de couper les prestations de moitié. Arriver à vivre décemment avec 623 $ par mois c'est déjà impossible. Envisager de réduire les prestations de moitié, c'est vouloir faire croitre l'itinérance.

Les prestations de la sécurité du revenu doivent être augmentées, il s'agit là, comme le prévoit la Politique nationale de lutte contre l'itinérance, d'un moyen important de réduire l'itinérance. Témoignant lors du Forum, Micheline Cyr, directrice de l'Auberge Madeleine, a dressé le constat suivant : « Quand les femmes atteignent 65 ans, un grand nombre ne fréquentent plus notre maison d'hébergement. Avec la pension de vieillesse, elles réussissent à trouver un logement et payer le loyer ».

En même temps qu'il dépose une réforme de l'aide sociale, le gouvernement travaille sur un nouveau Plan de lutte à la pauvreté. Outre la hausse des prestations de sécurité du revenu, le RAPSIM demande que des programmes de réinsertion soient développés, incluant pour les personnes les plus éloignées du marché du travail. D'autres mesures importantes contre la pauvreté sont aussi à prévoir dans ce Plan, dont un investissement important dans le logement social.

Le RAPSIM déposera deux mémoires regroupant ses positions sur la réforme de l'aide sociale et le nouveau plan de lutte à la pauvreté et participera à différentes actions. Il est membre de la Coalition dignité contre le projet de loi 70 et sera ainsi de la manifestation organisée par celle-ci demain à Québec devant l'Assemblée Nationale.

Mémoire du RAPSIM sur le Projet de loi 70
Mémoire du RAPSIM sur le prochain Plan de lutte à la pauvreté


Coalition objectif dignité

22 organisations ont lancé le 2 décembre 2015 la Coalition Objectif dignité en réponse au gouvernement libéral qui, avec son projet de loi 70, vise à réintégrer au marché de l'emploi les premiers demandeurs d'aide sociale. Lire la suite...

Le 10 février, en parallèle avec la fin des travaux de la commission parlementaire sur le projet de loi, 200 personnes issues d'organismes montréalais en itinérance et en pauvreté tenaient un rassemblement devant le Centre local d'emploi (CLE) Saint-Marie Centre-Sud. Consultez le communiqué de presse ou encore la galerie-photos de l'événement.


À lire aussi
Article du Journal Métro Le gouvernement produit de l'itinérance
L'article du Devoir Le ministre Blais ouvre la porte à un nouvel assouplissement

RAPSIM - 26 janvier 2016 - Dossier : Autres problématiques






 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.