Tuesday 18 December 2018    

Centraide du Grand Montréal

Vers un chez soi : Pour une approche globale et communautaire !
C’est dans 4 mois, soit au 1er avril prochain, que se mettra en place la nouvelle Stratégie de lutte contre l’itinérance Vers un chez soi pour la décennie 2019-2028. Le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec (RSIQ) a rencontré vendredi dernier le ministre fédéral, Jean-Yves Duclos, pour faire le point sur ce programme et exprimer ses demandes. Cette rencontre a permis d’en savoir un peu plus mais beaucoup reste à préciser dans le cadre de l’Entente Canada-Québec, actuellement en négociation, qui encadrera le déploiement du programme au Québec.

 



Photo : Le ministre Jean-Yves Duclos, Maxime Couillard, président du RSIQ, Jimena Michea coordonnatrice du Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ) et Pierre Gaudreau, directeur du RAPSIM.

Dans ce contexte et avec au niveau québécois une nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, comme responsable du dossier, le RAPSIM vous invite à participer à une campagne de lettres pour appuyer ses demandes afin que Vers un chez soi permettre de consolider et développer les différentes actions nécessaires pour contrer l’itinérance.

La rencontre avec le ministre Duclos a permis de souligner que les investissements sont tout aussi nécessaires pour réduire l’itinérance que pour la prévenir. De plus, l’importance d’apporter un soutien basé sur une planification communautaire, où les stratégies ne sont pas forcément les mêmes à Québec que Montréal ou ailleurs, a trouvé de nouveau un bon écho. Le ministre Duclos a ainsi réitéré que sa stratégie se veut communauté d’abord.

La nécessité de ne pas contraindre les milieux à utiliser une approche de gestion nominative de l’itinérance a aussi été étayée. Pour le RSIQ, ce type de gestion pourrait être contraire à bien des approches d’intervention et contre productif, voir dangereux, pour les populations visées. Une mise en garde que le ministre a reconnu entendre aussi d’ailleurs au Canada.


Ce qui est connu

Le nouveau programme fédéral, la Stratégie de lutte contre l’itinérance Vers un chez soi, viendra prendre le relai de la Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) qui existait sous différents noms depuis 2002. Il vise à s’imbriquer avec les stratégies fédérales en logement et en pauvreté annoncées par le gouvernement Trudeau et aussi pilotées par le ministre Duclos.

Le 5 novembre dernier, le gouvernement fédéral a confirmé que le budget de ce programme serait doublé versus celui qu’avait la SPLI sous les conservateurs en 2015. Le gouvernement Trudeau avait déjà ajouté des fonds de 5 % à la SPLI, hausse qu’il maintient et qu’il accroit afin d’atteindre 100% de plus au total en 2021-2022.

Le gouvernement Trudeau a ainsi annoncé des fonds accrus pour le Nord du Canada, pour les autochtones, pour de nouvelles villes, tout en conservant des fonds sous sa gouverne pour des projets dits novateurs. Soulignons que lorsque le gouvernement avait accru le budget de la SPLI de 50% globalement, ce fut seulement de 25% pour les grandes villes telles Toronto et Montréal.

En résumé de ce qui est connu Vers un chez soi :

-Aura un budget doublé dès 2021-2022;
-Se veut « basé sur des résultats », dont le principal est de réduire de moitié en 10 ans l’itinérance chronique;
-Se veut en appui aux communautés et appliqué avec souplesse et flexibilité;
-Vise la mise en place de systèmes nominatifs d’accès coordonné.


Ce qui reste à préciser : paramètres et budget au Québec

Le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec négocient actuellement une nouvelle Entente Canada-Québec qui établira les bases du déploiement du financement fédéral au Québec. Par contre, il est déjà reconnu que cette entente ne sera pas signée à temps pour le 31 mars 2019. Ainsi, une année de transition a déjà été annoncée mais les détails de celle-ci demeurent à préciser.

Le budget qui sera disponible au 1er avril prochain pour Montréal demeure à être précisé. En juin dernier, en conférence de presse, le ministre Duclos avait dit que Montréal conserverait au moins le même budget. Or, Montréal a besoin de plus que le statu quo pour consolider les interventions en cours et pour en développer d’autres afin de répondre aux nombreux besoins des différentes populations visées. Des fonds pour les immobilisations sont aussi nécessaires pour appuyer le développement de projets de logements sociaux et les installations des organismes.

Le MSSS et le Secrétariat fédéral parlent d’un processus qui sera connu et lancé bientôt pour l’année de transition. Cela doit se faire effectivement rapidement. Il faut notamment assurer le maintien des liens entretenus par les intervenant.e.s dont l’action est présentement soutenue par la SPLI. De plus, pour les réponses à des besoins non assumées actuellement, des fonds neufs sont nécessaires dès que possible.


Des demandes à soutenir

De concert avec le RSIQ, le RAPSIM porte des demandes claires :

-Le maintien d’une approche globale, qui continue de permettre une diversité d’actions pour prévenir et réduire l’itinérance, incluant la contribution à des immobilisations pour les installations des organismes et des logements sociaux;

-Le maintien d’une approche communautaire qui se base sur l’identification locale des besoins, moyens et priorités;

-Un budget d’au moins 50 millions $ par an pour le Québec afin d’assurer la consolidation et le développement des actions dans les villes actuellement désignées, voire en ajouter d’autres.

Le RAPSIM vous invite à soutenir ses demandes en écrivant au ministre Jean-Yves Duclos et à la ministre Danielle McCann. Il est essentiel que l’Entente Canada-Québec qu’ils concluront permette à Vers un chez soi de se déployer avec une approche globale de lutte à l’itinérance.

Apportez SVP votre soutien en reprenant la lettre type ICI et en l’envoyant le plus rapidement possible d’ici le 30 novembre aux ministres, avec copie au RAPSIM.

En vous remerciant d’avance.

Pierre Gaudreau,
Directeur du RAPSIM







 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.